AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un Royaume Nain - Hostefer.

Aller en bas 
AuteurMessage
Rem
Admin
Rem

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 22

Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. EmptyDim 21 Déc - 16:32

Remarque avant lecture :

En 5:10 des exaltés, le Royaume des Anderfels fut victime d'un terrible tremblement de terre. Alors qu'une crise politique œuvrait en même temps. La situation de catastrophe fut déclarée et le pays partit en guerre civil jusqu'en 5:30. Cette fan Fiction, ne raconte pas cette histoire.



Un Royaume Nain - Hostefer. 22518610

Dans les cols enneigés des Dorsales de Givres un foyer brûle dans la nuit, éclairant assez pour afficher les tentes et les Nains autour. Sur un siège se trouve l'un d'eux avec une barbe grise, d'une taille assez imposante par rapport aux autres. Son visage est marqué par les affres de la guerre, des cicatrices apparentes sur son visage tendu et impassible, le regard plongé dans le feu. Thurazin fixe les flammes, pensif, puis lève la tête et regarde chacun de ses Hommes. Tous les Nains le regardaient, comme s'ils attendaient qu'il prononce un ordre.

-Messieurs,finit-il par dire, c'est en une nuit comme celle-ci que notre Royaume est tombé. Et avec lui notre Héritage.

Il marqua une pause et balaya du regard tout ses Hommes.

-Nous sommes les Héritiers de Thondrole. Nous sommes les enfants du Royaume Brisé d'Hostefer.

Oui, cette grande cité, qui nous est chère, cette cité qui est désormais en ruine, ou du moins occupée. Les plus vieux savent que cette cité était avant majestueuse, les couloirs remplient d'or et ces salles immenses faîtes de pierres et de granites : Hostefer.

Une nouvelle pause marqua les paroles de Thuzarin.

-C'est en cette nuit que je vais vous raconter l'histoire de notre peuple, pour que jamais notre Héritage ne tombe dans l'oubli.

Hostefer était l'une des plus grande ville Naine, après Orzammar. La cité se trouvait dans le nord des Anderfels. Elle dépassait Orzammar non pas en longueur ni en largeur, mais en profondeur et c'est cela qui fit la particularité d'Hostefer. A l'entrée de cette cité vous étiez accueillis par les grandes statues des anciens Rois d'Hostefer. Puis après le couloir avec celles des plus grands Hauts et fondateurs de la cité, vous entriez dans Hostefer. Une grande et immense salle, si vous preniez le chemin en face de celui de l'entrée vous arriviez à la lice du Royaume. A droite vous aviez accès aux auberges de la cité et à gauche tous les commerces d'armes de nourritures. A l'étage inférieur se trouvait les forgerons et les mineurs qui travaillaient dur tous les jours, leur castes étant pour le moins renommés et leurs travaux souvent admirés. A l'inverse, plus haut se trouvait la caste des guerriers, un étage composé uniquement des combattants de la puissante armée d'Hostefer. Encore au-dessus se trouvait la caste Noble et un étage remplit de familles bourgeoises, plus détestables les unes que les autres. Et au centre de cet étage, le palais Royal, le grand palais du Roi et de sa famille. On aurait pu croire que le Royaume d'Hostefer était sous l'égide d'Orzammar et de son Roi, ainsi que de son Assemblée, mais il y a longtemps Hostefer saisit son indépendance de ce grand empire en échange d'une alliance. Cette cité possédait donc sa propre Assemblée et son Façonnât.

Le Palais Royal était immense : une grande salle vous accueillez et si vous aviez la chance de voir la porte de la salle du trône ouverte, deux tables sur les côtés sont placés symétriquement, laissant place à un tapis menant au trône qui siégeait au fond de la salle. En parlant du siège Royal, si vous l'aviez vu, incrusté de rubis et de saphirs, sur le granit du trône heureusement sur le dessus pour que tous puissent voir la brillance du pouvoir du Roi des Nains d'Hostefer. Des coussins avaient été incrustés au granite sur le dossier et le siège pour le rendre confortable.
A la grande salle du trône, un siège semblable était installé dans la salle de l'Assemblée des Nobles. D'ailleurs, en parlant de cette Assemblée, si vous l'aviez vu, bien que des personnes méprisables y siégeaient, on peut dire que cette salle était magnifique. Le centre de la pièce était vide pour que le maître de commission y présente les requêtes, les suspects jugés, ou bien recevoir les personnes étant venues exposer elles-mêmes leur demande. Postés en hauteur et en pentagone, les membres de l'Assemblée avaient chacun un siège et au centre bien sûr le Roi siégeait en président de l'audience.

Notre politique n'était en rien différente de celle d'Orzammar si ce n'est que nous ne limitions pas notre Royaume aux souterrains mais également à des villes et avant-postes en surface. Nous étions dirigés par le Roi qui prenait les décisions finales à l'Assemblée soumettant des requêtes tel que l'envoi des Hommes ou autres, comme la quantité de marchandises à acheter ou à vendre. Après un débat animé, le Roi prenait une décision ou bien faisait voter l'Assemblée et la majorité l'emportait. Les Nobles ne lâchaient rien et tant que la décision n'était pas bénéfique pour leurs familles, les choix de l'Assemblée étaient immédiatement mises sur papier et ajoutées aux livres des décisions de l'Assemblée au Façonnât.


Ha la grande citée d'Hostefer ! Si vous aviez vu l'intérieur de cette cité, aujourd'hui vous auriez préféré y rester mourir plutôt que de partir. Mais l'histoire doit être racontée aux générations futures et c'est là que commence l'histoire d'un prince, oui, celui qui devait reprendre le trône à la mort du Roi. C'est là que commence mon Histoire...

_________________
Du sang de la bière et des marteaux !


Dernière édition par Rem le Mer 24 Déc - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rem
Admin
Rem

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 22

Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Re: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. EmptyMar 23 Déc - 23:09


Chapitre I-Une grande Joie



Dans les salles du palais Royal d'Hostefer, tôt le matin, les serviteurs s'activent, allant à droit à gauche, portant de la nourriture. Tout le monde bouge en cuisine, le palais est remplit d'actions dans tous les sens. L'histoire aurait pu parler de la vie au palais ou encore de la cité, mais non, cette Histoire parle de Thuzarin ; l'aînée du Roi d'Hostefer, Theädin. Ce matin-là, un enfant venait de naître dans la nuit, un enfant Royal. Le Souverain avait alors immédiatement envoyé des missives aux Royaumes d'Orzammar et à la grande ville de Kal'sharok en invitant ceux qui voudront bien venir fêter cette naissance. Bien sûr il ne s'attendait pas à voir autant de représentant, mais cela est plus tard, quand les chefs des familles nobles vinrent rendre hommage au nouveau né, leur futur Roi. La noblesse étant avide de pouvoir, la naissance de ce bébé leur permettaient de jouer les lèches bottes et monter en puissance. Seul une famille ne jouait pas ce rôle : les Barbe-de-granite. Cette famille Naine était une intruse, ou du moins une perle rare de la noblesse. Le Roi les portait à cœur, car ils étaient différents, mais si Theädin avait donné un statut particulier à cette famille cela aurait été mal vus ; car même le Roi se retrouvait bloqué dans cette société.

Une semaine passa et les préparatifs pour la fête furent achevés, les représentants Humains étaient présents et même des elfes de Dalatie. Quelle fut la tête du Roi lorsqu'il vit le Haut-roi des Nains Modimus Harrowmont présent. Malgré sa surprise, il n'afficha qu'un sourire en pensant que les plus grands représentants du continent était présent.


-Mes amis ! Annonça le Roi Theädin, je vous ai réuni aujourd'hui pour fêter la naissance de mon héritier ! Et quel bonheur de vous voir autant réunis ici en cette cité. Vous êtes en toutes occasions les bienvenues dans la montagne d'Hostefer ! Que la fête commence et que chacun se régale et fasse de cette nuit une soirée inoubliable !

Tous lancèrent des acclamations, du peuple Elfe aux Humains et les Nains d'Orzammar. Les festivités commencèrent et tous les peuples se mélangèrent même si les Elfes et les Humains étaient facilement reconnaissables parmi cette Assemblée de Nains. Les serviteurs qui couraient toujours pour remplir les chopes, changer les tonneaux de bières et mettre d'autres plats de nourritures sur les tables. Les rires, les cris de joie, les défis que les Nains lançaient aux Elfes et aux Humains amusaient le vieux Roi de la Montagne ; il se réjouissait qu'autant de peuples soient présents.
Il espérait que son fils connaisse autant de joie dans sa vie de Roi, même s'il savait que lorsqu'il serait au pouvoir il connaîtrait surtout les plaintes incessantes de l'Assemblée qui n'auront qu'un seul but : le destituer. Mais ce sont des pensées noires et l'heure n'était pas à ce genre de rêveries. L'heure était à la fête et au bout de quelques minutes, le monarque d'Hostefer se joignit aux défis contre les Elfes et les Humains.

Plus tard dans la soirée, une fois que les festivités se calmèrent quelques peu et que certains dé-soual, l'on fit venir le nouveau né, l'enfant unique du Roi d'Hosterfer, prochain souverain du deuxième Royaume Nain.


-Représentants et dirigeants de tout les peuples ! Voici l'enfant unique du Souverain du Royaume d'Hostefer !

Une femme naine arriva, le bébé dans les bras, et le posa sur les genoux de son père, qui lui-même était sur le trône.
Le crieur continua.


-Jurez de protéger l'enfant et son futur Royaume contre la promesse d'une aide sans failles envers les vôtres.

-Je suis un allié de cet enfant, de son père et de son Royaume ! S'écria le dirigeant de la cité de Kal-sharok.

-Je suis la voie d'Orzammar et j'annonce que le peuple souterrain se tient toujours prêt à aider le Royaume frère d'Hostefer ! Ce fut la voix de Modimus Harrowmont, lui aussi très vieux.

Les serments d'alliances continuèrent pour chacun des peuples ; tous étaient donc lié par serment. A Hostefer et à l'enfant qui lui officialiserait cette alliance quand son couronnement viendrait.

-Sur ce ! Que la fête reprenne ! Et que la bière coule à flot !


Des cris se firent de nouveau entendrent et la foule continua ses occupations, et ce malgré les souffrances des serviteurs qui faisaient de leur mieux pour ne pas s'effondrer dans les allées et retours entre la cuisine et la salle de fête. Dans toute la cité, l'activité était présente ; les cortèges d'accompagnement des représentants des différents peuples eux se trouvaient dans les allées des commerçants à admirer les articles des Nains d'Hostefer. La fête se déroulaient également dans les rues de la grande ville : des tambours, des danseurs et des décorations misent en place pour l'occasion. Les auberges et les tavernes avaient mis des stands de boissons et de nourritures en dehors de leurs établissements, histoire d'éviter trop de dégâts avec les clients un peu trop désireux de breuvages, de chants, de musiques, de danses... tous les ingrédients étaient donc réunis pour une fête réussie.

_________________
Du sang de la bière et des marteaux !
Revenir en haut Aller en bas
Rem
Admin
Rem

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 22

Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Re: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. EmptyLun 29 Déc - 1:12



Chapitre II - Le refus



Les lendemains de la fête, les différents peuples repartirent la pense pleine et l'esprit remplit de souvenirs de joie.

Ce ne fut qu'après quelques jours que le Royaume d'Hostefer reçu une missive apportant de sombres nouvelles d'Orzammar. Le messager se rua vers la salle de l'Assemblée déjà réunie, le bruit des débats se faisant entendre.


-...Mais cela, la maison Ecorce-Fer n'a pas compris la décision déjà prise.
-Je vous interdis d'insinuer que je suis un attardé, seigneur Hache-de-granite !

Le commissaire de l'Assemblée arriva et stoppa la discussion entre les deux nobles. Le Roi, accoudé, n'attendait que l'intervention de ce dernier.

-Voici un messager qui mérite toute votre attention, Seigneurs et Dames de l'Assemblée.

Le messager s'avança en remerciant le commissaire de son intervention et se mit au milieu de la pièce.

-Seigneurs, Dames du Royaume d'Hostefer, je vous apporte des nouvelles d'Orzammar. Le Royaume est en guerre civile, qui oppose les trois grandes Maisons : Barbe-de-bronze, Marteau-hardis et Harrowmont. Je ne suis pas venus à la base vous annoncer ceci, mais plutôt la mort de notre Roi, le grand Modimus Harrowmont. Des funérailles auraient normalement eu lieu mais les trois maisons ne laissent rien se produire à cause du trône vacant. Je suis un envoyé des Harrowmont qui vous demande d'apporter votre aide à notre Maison, en tant que régent légitime d'Orzammar.

Le Roi, qui s'était relevé par l'intérêt des paroles du messager, fronça les sourcils.

« Le Royaume d'Orzammar en guerre ? N'allait-il jamais cesser de se battre ?! » Ces questions se bousculaient dans sa tête.

-Quoi ?! Les Harrowmont demandent de l'aide ! Allons les supporter ! Nous avions promis assistance à chacun des clans ! Alors formons une armée et allons donner le trône aux Barbe-de-bronze !

-Vous rêvez ! Répliqua un autre noble. Les Barbe-de-bronze sont des experts dans la formation d'un certain minerai ! Si nous voulons tirer avantage de ce conflit, il faut les aider eux !

Presque immédiatement, tous partirent pour des cris de contestation. Personne n'était d'accord, du moins pour la majorité. Les uns voulaient aider les Marteau-hardis, les autres les Harrowmont et le reste les Barbe-de-bronze.

Après un moment de dispute où les insultes étaient les mots les plus courtois, Theädin s'interposa pour calmer tous les membres de l'Assemblée.

-SILENCE ! Mes frères ! La guerre à Orzammar concerne les Maisons auxquelles nous avons promis de l'aide contre d'autres ennemis. Mais là ! Ils se battent entre eux ! Je ne vais pas proposer à l'Assemblée de partir aider les trois camps pour que les notres s'entretuent ! J'annonce que le Royaume d'Hostefer n'agira pour aucun des trois partis ! Nous resterons neutre devant la crise politique qui secoue Orzammar !

L'Assemblée se tue et tous les seigneurs nobles regagnèrent sans un bruit leur siège. Le Roi regarda le messager et annonça sa décision d'une voix assurée et forte.

-Le Royaume d'Hostefer n'agira pas dans cette guerre civile, car si l'on doit intervenir, ce sera dans les trois camps et je n'enverrai pas de soldats se faire tuer par son frère ou son cousin. Hostefer restera neutre dans ce conflit !

Le messager fut surpris par cette réponse mais s'inclina et partit de la cité.


*******

Le monarque d'Hostefer retourna dans ses appartements pour réfléchir et se reposer ; avait-il prit la bonne décision ? Il n'en savait rien, mais il avait évité un trépas certain à nombres de ses soldats et c'est tout ce qui importait. Pourquoi Hostefer devait-il envoyer ses enfants à la mort alors que Orzammar se battait seulement à cause d'un problème politique ?

-RHAA maudit soit-il ! Leur politique ne leur permet pas de choisir un Roi et ils partent en guerre !

Le Seigneur d'Hostefer s'exaspère dans sa chambre, les livres de politiques ouverts sur son bureau. La chambre du Roi était la plus spacieuse et la plus belle : du rubis ornaient les murs taillés dans le roc, un lit comme nul ne pouvait le faire au fond de la pièce et un arc de granite à l'entrée. Que cette chambre était somptueuse, avec la lave qui chauffait la pièce et la maintenait à une température correcte que seuls les Nains pouvaient supporter. Le bureau se tenait sur la gauche en entrant dans la pièce, après les escaliers devant la porte. Une bibliothèque contenant des livres uniques que seul Hostefer possédait, et d'autres livres dit « plus banal ». En tout cas ce n'était pas les Histoires qui intéressaient Theädin mais bien les missives rangées dans un livre.


-Une bien sombre époque pour Orzammar...

_________________
Du sang de la bière et des marteaux !
Revenir en haut Aller en bas
Rem
Admin
Rem

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 22

Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Re: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. EmptyLun 5 Jan - 23:14


Chapitre III - Trahison

La Guerre en Orzammar est finie ! Vive Hostefer ! Vive le Roi Theädin !

Quelques années après le début de la guerre civile, Orzammar avait dépêché un autre messager pour informer Hostefer de la victoire des Harrowmont. Cependant, les Marteau-hardis demandaient de l'aide pour en finir avec les Barbe-de-Bronze et Orzammar y participerait. Il demandait donc que Hostefer participe à cette bataille finale. Theädin avait accepté de se joindre à ce combat, mais à la fin de celui ci il ordonna à ses Hommes de retourner à Hostefer sans plus de cérémonie de victoire.

L'armée d'Hostefer rentra dans la cité, en ligne tel une marais de Nains armée jusqu'aux dents et protégée d'une armure de facture Naine. Le Roi et les officiers étaient devant et le peuple se réjouissait de ce retour, mais sur le visage du monarque, la joie n'y avait pas sa place. Theädin rentra au palais se libérer de son armure et déposer ses armes, s'habillant d'une tunique simple faite d'une soie rare, une fourrure sur chaque épaule et la tunique descendant jusqu'aux pieds du Roi. Il s'assit sur le trône, mit son visage dans ses mains et resta un long moment sans bouger en émettant quelques grognements. Puis il sortit soudain de cette solitude et cria
 :

-Qu'on réunisse l'Assemblée !

Les serviteurs s'empressèrent d'apporter le message du Roi aux membres qui y siégeaient.
Quelques heures plus tard, l'Assemblée était réunie et tous parlaient entre eux pour savoir la raison de cette réunion soudaine.


-Seigneur Hache-de-Granite ! Connaissez vous les raisons de cette réunion ?
-Pensez vous que je connais toutes les pensées de notre Roi ? Seigneur Barbe-de-foudre !
-Vous osez me provoquer ?!
-C'est bien vous qui posez des questions stupides !
-Stupide ?! Moi ?! Mais vous ne manquez pas de culot !

Les nobles partirent en dispute pendant un long moment. La porte de l'Assemblée claqua et tous les nobles se turent. Le Roi entra en colère dans la salle et fonça sur son trône. Il se retourna et observa l'Assemblée.

-Gentils Nains et gentes Naines, pendant la bataille de Grim Batol j'ai appris que notre Royaume a perdu deux avants postes ainsi que trois villages. Pourquoi aucun d'entre nous n'est intervenu ?!

Les nobles firent un silence de mort. Aucun n'osait regarder le Roi et lui expliquer pourquoi, pourquoi ils avaient laissé des habitants innocents se faire massacrer.

-J'attends. J'attends !
Un des nobles, le Seigneur Barbe-blanche leva la tête et fixa le Roi.

-Ma maison n'est pas intervenu mon Seigneur, pour la simple que... je l'avoue devant tous, je ne considère pas cette partie du Royaume utile et utilisable.

-Quoi ?! Reprit Theädin, Pas utile ?! Et utilisable ?! Vous vous moquez de moi ?! Des citoyens du Royaume y habitent ! Et y vivent ! Vous avez fait preuve de lâcheté Seigneur Barbe-blanche ! Et cela, Hostefer ne l'oubliera pas ! Quelle autre maison a des raisons ?!

Plusieurs nobles levèrent la main et baissèrent la tête en même temps.
Le Roi les regarda un à un, puis annonça
 :

-Quelles sont les maisons n'étant pas au courant de ces pertes ?

Aucun nobles ne leva la main.

-J'en déduis que vous êtes tous coupables ! Votre sentence ne tardera pas ! En attendant, j'annonce que l'Assemblée ferme ses portes pour une durée indéterminée et que je prendrais seul les décisions !

Personne ne protesta. Avant de partir, Theädin fit des yeux le tour de la pièce et sortit aussi frustré qu'il était quand il était arrivé.

Il rentra dans la salle du trône et demanda le général. Aussitôt un serviteur était partit chercher celui-ci, qui se prosterna devant le monarque.


-Général, je veux que vous engagiez pendant cinq ans les nobles de l'Assemblée dans l'armée et que leurs troupes soient mobilisées pour l'armée d'Hostefer.

-Seigneur ? Les nobles de l'Assemblée ? Vous êtes sûr ?

-Certain général ! Je veux qu'ils apprennent la guerre et qu'ils risquent leur vies comme l'ont risqué les soldats en garnison dans les deux avants postes et les milices des trois villages !

-Mais, mon Seigneur, ils servent Hostefer en politique. La plupart d'entre eux ne savent même pas tenir une épée.

-Je me fiche bien de savoir s'ils peuvent survivre ou pas à une guerre, je ne veux pas que mon fils règne avec des lâches dans l'Assemblée du Royaume !

-Bien, mon Roi, il sera fait selons vos ordres.

La ville diminua dans l'activité et tous les Nains partirent dans leur couches respectives ; la nuit dans Hostefer s'installa. La porte du palais Royal s'ouvrit : un serviteur sortit d'un pas léger, partit dans le couloir des maisons nobles et rentra dans l'une d'elles. Là, au milieu de la pièce centrale attendait un Nain, plutôt petit, mais quand même bien musclé. L'obscurité primant, on ne voyait rien de ce Nain, ni son visage, ni son corps.

-Je t'attendais Kroïn. Tu as ce que je t'ai demandé ?

Le serviteur, un peu gêné et pas très rassuré, hésita avant de répondre.

-Oui Seigneur, j'ai ce que vous vouliez.

-Alors parle !

-Oui, oui. Le Roi envoie tous les Nobles de l'Assemblée dans l'armée pendant les cinq prochaines années.

-Quoi ?! Le nain dans l'ombre se gratta le menton, il est des opportunités à ne pas manquer.

Il balança une bourse d'or aux pieds du serviteur qui se précipita dessus.

-Merci Seigneur, merci.

-Tu n'es jamais venus ici et tu ne sais rien, compris ?!

-Oui Seigneur, oui.

-Va t-en maintenant !

Le serviteur partit avec la bourse en courant dans ses appartements. Dans le palais royal, il s'était enrichie et pouvait maintenant dormir en paix.

Le Nain de l'ombre s'assit sur un fauteuil de cuir et s'enfonça dedans. Il sortit une pipe d'une petite boîte posé à côté du fauteuil. Il l'alluma et commença à fumer.



-Il est des occasions à ne pas manquer, répéta t-il, puis partit en fou rire au milieu de son salon.

_________________
Du sang de la bière et des marteaux !
Revenir en haut Aller en bas
Rem
Admin
Rem

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 22

Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Re: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. EmptyLun 5 Jan - 23:19



Chapitre IV - Le couronnement



Dix ans étaient passés depuis ce problème. Les nobles étaient désormais à l’affût de tous les agissements ennemis sur le territoire. Le vieux Theädin était mort une semaine plus tôt ; l'enterrement avait réunie autant de monde que lorsqu'il avait présenté son fils qui venait de naître. Le couronnement du jeune Roi était prévu dans deux jours et le palais royal regorgeait d'activités comme avant chaque cérémonie.


Thuzarin était coincé dans un bureau depuis des heures avec des papiers en masse. Il soufflait car ce n'était pas dans ses habitudes de rester dans une pièce à lire des lois ou des demandes de nobles. À croire qu'écrire des pages et des pages pour demander plus d'argent pour une expédition était une tradition.


Les journées se ressemblaient toutes, à commencer par la séance à l'Assemblée, où il n'avait pas encore le droit à la parole. Puis l'entraînement aux armes et enfin les cours de politiques. Au bout d'un mois, cela était d'un ennui tel que Thuzarin aurait préféré être en train de creuser dans les mines plutôt que refaire une de ces journées.



Le jour du couronnement arriva ; les Harrowmont, Seigneurs d'Orzammar, étaient là ainsi que les Rois Humains.
Tous étaient réunis dans la salle du trône pour assister à la relève du pouvoir du Grand Royaume Hostefer.



Les serviteurs allaient de droite à gauche, les représentants ainsi que les Hauts dignitaires de la cité étaient placés en ligne tout le long du tapis rouge disposé dans l'allée centrale, jusqu'au trône.
Peliron, le conseiller de feu le Roi Theädin, était posté au centre non loin du trône, la couronne dans les mains.



Cette couronne était incrustée des pierres les plus précieuses que le Royaume d'Hostefer pouvait posséder, mais une pierre différente et plus grosse que les autres était au centre, un cristal incrusté d'or. Ce bijou avait été fabriqué pour le premier Roi d'Hostefer il y a des milliers d'années lors de la création du Royaume.


Les gardes ouvrirent les portes et Thuzarin avança sur le tapis paré de son armure, celle de son Père. Une armure faîtes du métal le plus dur creusé au fond de la mine, elle était aussi solide que le Roc et elle protégerait Thuzarin telle une barrière de métal. Ses deux haches étaient portées par son ami et second Bélinor, posté en retrait à la droite du futur Roi. Son casque était porté par un guerrier de la plus grande famille Noble de la cité après la lignée Royale, lui aussi en retrait mais à gauche de Thuzarin.


Ils avancèrent tous les trois d'un pas solennelle et lent. Thuzarin saluait les représentants, les Rois et les Nobles présents d'une légère inclinaison de la tête, rendu presque immédiatement et aussi solennellement qu'était le sien.


Ils arrivèrent devant Peliron. Thuzarin lui sourit et s'agenouilla devant lui.


-Fils de Theädin ! Grand Roi d'Hostefer et grand protecteur de la plus grande cité Naine ! Jurez-vous de protéger cette cité et son peuple de ses ennemis ?! Jurez-vous de prendre toutes les décisions pour le bien du Royaume et celui de ses habitants ?! Jurez-vous de respecter nos règles et nos traditions ?!


-Je le jure devant la Pierre, le peuple, les nobles et les alliés du Royaume !


-Je vous déclare alors Nouveau Souverain du Royaume d'Hostefer !


Peliron posa la couronne sur la tête de Thuzarin qui se releva doucement et fit face à la foule, un bras levé en hommage.


Des acclamations fusèrent dans tous les sens. Le Roi fît le tour de la cité entouré de la garde Royale, saluant tous les habitants sur son chemin.

_________________
Du sang de la bière et des marteaux !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un Royaume Nain - Hostefer. Empty
MessageSujet: Re: Un Royaume Nain - Hostefer.   Un Royaume Nain - Hostefer. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Royaume Nain - Hostefer.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dragon Age RPG :: Fanfiction-
Sauter vers: